Pour nous contacter

Festival Violoncelle Beauvais

Espace Pré Martinet

17 rue du Pré Martinet

60000 Beauvais

 

Téléphone : 03 44 22 46 04 ou

09 67 59 46 04

courriel : contact

Festival 2017

du 12 mai au 21 mai 2017

Adhérer à l'association

Bulletin à télécharger ici

Recevoir gratuitement notre newsletter

Réservations

03 44 22 46 04

09 67 59 46 04

Achat billets

Recommandez cette page sur :

Ensembles instrumentaux

Phil'Art'Cellistes

Festival de Violoncelle de Beauvais 2015 Phil'Art'Cellistes

 

Les violoncellistes de l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, portés par un enthousiasme et une complicité souvent admirés,  ont créé en 2005 un ensemble de violoncelles Les Phil'Art'Cellistes, aujourd'hui composé de Pauline Bartissol,  Marion Gailland, Renaud Guieu, Karine Jean-Baptiste, Jérémie Maillard, Clémentine Meyer, Nadine Pierre, Jérôme Pinget, Daniel Raclot et Nicolas Saint-Yves. Leur virtuosité individuelle et leur engagement artistique commun auprès des plus grands interprètes et chefs d'orchestre les ont tout naturellement placés parmi les meilleures formations de ce type.

 

Outre les œuvres originales écrites pour ensemble de violoncelles (telles les célèbres Bachianas Brasileiras de H. Villa Lobos), leur répertoire très éclectique de Bach à Bernstein comprend de nombreuses transcriptions d'œuvres lyriques ou instrumentales, et notamment les arrangements de Roland Pidoux, Jérôme Pinget ou Renaud Guieu.

Ils souhaitent aussi développer des relations avec les compositeurs de notre temps en interprétant leurs pièces déjà écrites, ou en suscitant la création d'œuvres nouvelles. Ainsi, en juin 2007, lors de l'hommage à Mtislav Rostropovich, salle Pleyel à Paris, l'ensemble interpréta la pièce de Martin Matalon « ...del matiz al color... » écrite en 1999, « fantaisie pour 8 violoncelles que les Phil'art'cellistes servent avec un sens ludique des contrastes. » (Pierre Gervasoni, Le Monde du 28 juin 2007). Depuis leur création, Les Phil'Art'Cellistes se sont notamment produits à Radio-France, au Parc Floral de Vincennes, à la salle Pleyel, au 104, à la Cité de la Musique à Paris, au festival de Noirlac, aux Rencontres de Violoncelle de Belaye, de Beauvais, à Pamiers, Yseure, Cagnes sur Mer, Luchon..., et rencontrent toujours beaucoup de succès auprès du public.

En septembre 2012, leur premier album intitulé " De la matière à la couleur", salué par la critique, comprenant des pièces de Debussy, Wagner, Matalon, Fauré, Dvorak et Bernstein, est sorti chez Saphir Productions.  

Trio Pennetier - Pidoux - Pasquier

Jean-Claude Pennetier, piano Régis Pasquier, violon Roland Pidoux, violoncelle  

Trois grands solistes français complices, par l’amitié et la musique, depuis leurs études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où ils obtiennent respectivement les premiers prix de violon et de musique de chambre pour Régis Pasquier, piano, musique de chambre et analyse pour Jean-Claude Pennetier qui élargira ensuite ses études dans les classes de composition et de direction d’orchestre, trois premiers prix également pour Roland Pidoux dans les classes d’André Navarra, Jean Hubeau et Joseph Calvet.

Encore adolescents, Jean-Claude Pennetier et Régis Pasquier (qui n’a alors que 13 ans) font ensemble leur première tournée en Belgique et en Hollande. Quelques années plus tard, ils seront de nouveau réunis pour une tournée de plusieurs semaines aux Etats-Unis où Régis Pasquier a déjà rencontré Isaac Stern, David Oïstrakh, Pierre Fournier, Nadia Boulanger. Mais c’est surtout sa rencontre avec Zino Francescatti, qui lui demandera d’enregistrer chez Deutsche Grammophon le Concerto  pour 2 violons de Bach, qui le propulse à l’avant-scène des jeunes violonistes français. Pendant ces mêmes années, Jean-Claude Pennetier obtient plusieurs prix internationaux : 2ème Grand Prix Marguerite Long, 1er Prix du Concours de Montréal, 1er nommé au Concours de Genève, 1er Prix Gabriel Fauré. Parallèlement à sa carrière de pianiste, ses activités musicales se développeront dans le domaine du théâtre musical et de la composition. Roland Pidoux fonde en 1968, avec Jean-Pierre Wallez, l’Ensemble Instrumental de France. Violoncelle solo, super soliste de l’Orchestre National de France de 1978 à 1987, l’expérience de l’orchestre marquera une période de son itinéraire.  

Depuis de nombreuses années, les routes de ces trois grands interprètes se rejoignent régulièrement et c’est avec bonheur que nous les trouvons réunis en concert en France et à l’étranger.

De 1983 à 1985, ils enregistrent pour Harmonia Mundi les trios de Schubert puis les trios de Brahms.  Ils firent leur début en Amérique du Nord en 1990 sous le nom du «  Paris Piano Trio ». Chaque saison, ils s’y produisent dans les séries les plus prestigieuses ainsi que dans les grands festivals (environ 30 concerts dans une année).  Ils ont enregistré pour la firme Lyrinx, les Trios de Tchaikovsky et de Chostakovitch. Chez Saphir Productions, ils ont enregistré un CD consacré à Ravel et un autre dédié à Rachmaninov. Devrait paraître, en 2013, un enregistrement de l’intégrale des Trios de Beethoven.   

Ensemble NOMOS

Festival de Violoncelle de Beauvais 2015 Ensemble NOMOS

Ensemble NOMOS

 

Ensemble de 14 violoncelles, NOMOS voit le jour en 2005 sous l’impulsion de Christophe Roy. La direction en est alors confiée à Michel Pozmanter. Dès ses débuts, NOMOS se consacre au répertoire contemporain. La toute jeune équipe reçoit notamment le soutien enthousiaste de Mauricio Kagel, qui lui confie la première française de son octuor «Motetten».

L’ensemble effectue un travail d’une rare exigence sur les oeuvres déjà existantes, de Xenakis à Berio, Aperghis, Harvey, Donatoni. Un premier disque consacré à ce répertoire est aussitôt distingué par l’Académie Charles Cros. Depuis son origine, NOMOS a aussi inspiré l’écriture d’un nouveau répertoire d’une exceptionnelle qualité. Miquele Tadini, Gérard Buquet, Igor Ballereau, Jean- Baptiste Devillers, Stefano Bonilauri, Camille Roy, Jean-Luc Hervé, Dominique Clément, Jean-Pascal Chaigne, Adina Dumitrescu, Bruno Giner ou plus récemment Francesca Verunelli, Clara Iannotta, Alessandro Solbiati, ont ainsi composé des pièces importantes pour l’ensemble.

La sonorité tout à fait singulière de cette formation est à la fois un vecteur et un appel à la création : NOMOS s’associe régulièrement aux différents domaines de l’image, de l’architecture, des arts plastiques et de la musique électronique. L’ensemble se produit dans de nombreux festivals (Cluny, Musique Action à Vandoeuvre-lès-Nancy, «Les Musiques» de Marseille, au château de Blandy les Tours et du Domaine de Chamarande, Festival de Violoncelle de Beauvais, «Les Flâneries Musicales de Reims»), et lors des saisons de l’ensemble Aleph au Théâtre Dunois à Paris.

L’ensemble aime aussi investir des lieux atypiques comme l’Aven d’Orgnac ou le couvent de la Tourette. Paru en 2011, le deuxième disque de NOMOS, consacré à l’intégrale de l’oeuvre pour violoncelle de Mauricio Kagel, lui a valu des critiques unanimes et élogieuses. NOMOS est soutenu par la SACEM, la Drac-Ile de France, le Conseil Général de l’Essonne et la Ville d’Evry. Il entame à la rentrée 2013 une résidence de deux années au théâtre de Fontainebleau. 

 

ENSEMBLE NOMOS

Direction artistique : Christophe Roy

Direction musicale : Michel Pozmanter

Frédérique Aronica - Clément Biehler - Stéphane Bonneau - Eglantine Chaffin - Lucie Chevillard Nathalie Jacquet - Naomi Mabanda - Anaïs Moreau - Martina Rodriguez - Emilie Rose - Christophe Roy - Philippe Straszewski - Anouk Viné

Ensemble baroque de Nantes "Stradivaria"

Depuis 1987 Stradivaria – Ensemble Baroque de Nantes, dirigé par le violoniste Daniel Cuiller, renoue avec la musique des grands compositeurs de l’époque baroque. L’Ensemble s’attache à interpréter ce répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles, tout en respectant l’exigence historique de ce patrimoine musical.

Cette démarche dans laquelle Stradivaria s’inscrit nécessite un réel engagement de la part de chacun de ses membres, chanteurs et instrumentistes. Dotés d’une parfaite connaissance des œuvres baroques, ils restituent avec authenticité les qualités sonores de ce répertoire en jouant sur des instruments conformes aux critères organologiques de l’époque.

Leur cheminement sur les styles, les phrasés, l’ornementation et l’exigence technique fait que l’on reconnait aujourd’hui le « son Stradivaria ». Largement plébiscitées par le public, les « cordes » de Stradivaria sont à l’origine de cette sonorité, riche, ample, souple, jouant des couleurs et de l’harmonie entre les instruments en suivant avec soin les contours du texte musical.

L’Ensemble acquiert ainsi une réputation de premier plan, à commencer par la France où Stradivaria se produit sur de nombreuses scènes baroques et classiques telles que les festivals de Sablé, Pontoise, Lyon, la Cité de la Musique à Paris ou encore la Folle Journée ; puis à l’étranger avec notamment le festival Montréal Baroque, le festival d’Utrecht, mais aussi plusieurs tournées passant par les scènes les plus prestigieuses d’Asie.

Cette réussite alliée à la profession de foi artistique de Daniel Cuiller est naturellement illustrée par de nombreux enregistrements salués par la critique internationale. Parmi ceux-ci, les Concertos pour Clavecin de J.S. Bach ont reçu le « Choc de l’année 2009 » du magazine Classica ainsi que le fameux Critic’s Choice du magazine britannique Gramophone.

Le dernier disque consacré aux sonates de Giovanni Battista Fontana est sorti le 11 mars 2014. Il met à l’honneur le premier recueil connu de musique écrite pour violon datant du début du XVIIe siècle : Giovanni Battista FONTANA - Sonate a violino ed altri strumenti… chez Mirare – Réf. MIR214. Cet enregistrement vient d’obtenir une excellente critique de Muse Baroque, 5 diapasons du magazine Diapason (Mai 2014) et 4 étoiles de Classica. « Recréer en interprétant, montrer plus que démontrer, laisser parler la musique… »  

« Stradivaria reçoit le soutien de la Région des Pays de la Loire, de l’Etat-Préfet de la région Pays de la Loire, de la Ville de Nantes et du Conseil Général de Loire-Atlantique » « Le Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre-Ouest et les agences de Chantenay, Contrie, Ste Anne et St Clair, GDF SUEZ, Grégoire Besson, La société Yanet, Virage Group et Ferri Gestion sont membres de « Continuo », Club d’entreprise de Stradivaria. » « Stradivaria est membre de la Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés (FEVIS). »

Orchestre Philharmonique du Département de l'Oise

Festival de Violoncelle de Beauvais 2014 Orchestre de l'Oise - Dir. Thierry Pélicant

L’Orchestre Philharmonique du Département de l’Oise, également appelé « Le Concert », est né à Beauvais avant 1759.

Il fait partie du patrimoine vivant du département dont il est un acteur culturel important. Outre son travail de diffusion (une dizaine de concerts par an destinés à faire découvrir la musique symphonique au plus grand nombre d’isariens), d’éducation artistiques à destination des collégiens du département, il permet à de nombreux instrumentistes encore en formation de mieux appréhender le métier de musicien d’orchestre comme celui de soliste.

C’est sans doute là que réside sa principale force : une composition particulière faite de l’association de cinquante musiciens stagiaires passionnés avec douze professionnels expérimentés, tous réunis par le même désir de porter ensemble les grandes œuvres du répertoire symphonique, par un même élan, une même ferveur, une même émotion ; bref, par un même enthousiasme communicatif.

 

Sous la baguette de Thierry Pélicant, son 33e chef d’orchestre, « Le Concert » a su renouer avec le brillant passé de la Société Philharmonique de Beauvais. Ses projets actuels et futurs portent sur le répertoire symphonique et concertant de Beethoven.

 

www.philharmonique-oise.fr

Orchestre Symphonique des Flandres

Depuis plus de cinquante ans, l’Orchestre Symphonique des Flandres est un acteur incontournable du paysage orchestral flamand.

Grâce à ses soixante musiciens engagés et passionnés, et sous la direction de célèbres dirigeants (invités), l’Orchestre Symphonique des Flandres joue et crée des œuvres contemporaines, et interprète avec élégance le grand répertoire symphonique à partir du classicisme.

L'orchestre joue également un rôle exemplaire dans la création d'opportunités pour de jeunes et talentueux musiciens, compositeurs, solistes et chefs d'orchestre.

Grâce à ses séries de concerts dans les grandes villes flamandes ainsi qu’à Bruxelles, l’Orchestre Symphonique des Flandres réussit à atteindre annuellement un public large et fidèle. Il est souvent invité sur la scène internationale tant en Allemagne, qu’en France ou aux Pays-Bas.

Dès la saison 2013-2014, le chef d’orchestre britannique Jan Latham-Koenig succèdera au Japonais Seikyo Kim en tant que chef d’orchestre titulaire de l’Orchestre Symphonique des Flandres. Latham-Koenig est considéré comme l’un des meilleurs chefs d’orchestre du Royaume-Uni, et a déjà une vaste expérience dans l’opéra et le répertoire symphonique. Il est le directeur artistique de l’Opéra Novaya de Moscou et de l’Orchestre Philharmonique de la UNAM à Mexico.  

Avec Jan Latham-Koenig comme chef d'orchestre, l’Orchestre Symphonique des Flandres veut rendre le répertoire allant du classicisme à aujourd’hui accessible à un public large et varié. Grâce à une programmation audacieuse et équilibrée, chaque concert devient une expérience unique. L’Orchestre Symphonique des Flandres apporte également une contribution importante à l’éducation culturelle et aux activités éducatives via une exposition itinérante sur les instruments de l’orchestre.

En 1960, l'Orchestre a été créé par l'ingénieur Dirk Varendonck qui était également son premier chef d’orchestra. A partir de 1986 le ‘Nieuw Vlaams Orkest’ a été dirigé par Patrick Peire, Robert Groslot et Fabrice Bollon.

En 1995, l’orchestre a été rebaptisé ‘Orchestre Symphonique des Flandres‘ et a été réformé : la direction générale a été confiée à l’Intendant Dirk Coutigny, qui a restructuré l’ensemble en une organisation souple et moderne. Le poste de chef d’orchestre titulaire a été successivement occupé par David Angus, Etienne Siebens et Seikyo Kim.  


Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Association pour le rayonnement du violoncelle